Pour Mark Calubid, devenir travailleur social a longtemps été un rêve inaccessible. Terminer son cursus scolaire primaire et secondaire relevait déjà du parcours du combattant.

Tout est encore frais dans son esprit : il se souvient de l’odeur de la rue, des piqûres de moustiques incessantes, du manque d’eau et de nourriture au quotidien, et de ses amis d’enfance, compagnons de fortune. Pendant la majeure partie de son enfance, la rue était sa maison, son école, sa vie.

Mark a été accueilli au sein de Virlanie à l’âge de 11 ans. Un an plus tard, il entrait à l’école primaire où ses camarades de classe l’appelaient « grand frère » parce qu’il avait le double de leur âge. Mais la différence d’âge ne l’a pas découragé. Déterminé, il a poursuivi sa scolarité primaire et secondaire, obtenant divers prix témoignant de son engagement : journaliste de l’année, danseur de l’année, acteur de l’année…

A l’âge de 18 ans, Mark a intégré l’ILP, le Programme d’accompagnement à la vie adulte visant à accompagner les jeunes de Virlanie vers la vie indépendante au travers de diverses formations et ateliers. Réalisant qu’il souhaitait passer sa vie au service des autres, c’est à la même époque qu’il a décidé de poursuivre ses études à l’université pour suivre une licence de travail social.

Il a donc suivi ce cursus en indépendance supervisée. Il vivait alors dans une colocation tout en étant supervisé par la coordinatrice de l’ILP qui lui rendait visite régulièrement. En plus d’étudier tous les jours, il consacrait la plupart de son temps libre à Virlanie pour aider les jeunes des Rising Youth (association des jeunes adultes de Virlanie) en tant que Conseiller.

Après 16 ans passé à Virlanie, Mark ne cache pas sa reconnaissance et son attachement à Faidah Cayongcat, Directrice du Pilier Éducation et ex-coordinatrice de l’ILP. Pour lui, elle a été comme une mère pendant presque deux décades : « Ate Faidah a toujours été là pour moi : quand j’allais mal, et quand j’allais bien. Elle m’a appris tout ce que je devais savoir et je ne la remercierai jamais assez pour ça. » a-t-il partagé.C’est au mois d’août dernier que Mark a passé l’examen tant attendu. Trois jours plus tard, il apprenait avoir été reçu et obtenait son diplôme de travailleur social.
« Merci mille fois Virlanie. Je n’en serai jamais arrivé là sans vous. Vous avez formé mes valeurs et m’avez donné la meilleure inspiration possible. A présent, je vais moi aussi pouvoir travailler au service d’enfants comme moi. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.