Pour permettre aux enfants de s’épanouir et de pouvoir déployer tout leur potentiel, la Fondation Virlanie a mis en place son programme psychologique. Ouvert en 2007, le programme a été instauré à la suite d’une étude démontrant que près de 70% des enfants âgés de 4 ans et plus, ayant vécu un passé traumatisant, avaient besoin d’un soutien psychologique. Aujourd’hui, l’équipe des psychologues mobilisés au sein des maisons est constituée de cinq psychologues philippins et d’une volontaire française.

Les psychologues du programme (de gauche à droite):
Bianca, Gab, Kristel, Lady. (Non présentes sur la photo: Elaine et Adelaide) 

Pour What’s up, Bianca Locsin (Psychologue agréée, elle fêtera ses 5 ans d’ancienneté en août) et Lady Vergara (Coordinatrice de l’équipe), ont accepté de partager anecdotes et histoires de leur quotidien auprès des enfants à Virlanie. C’est grâce à leur engagement et dévotion que les enfants résidant dans les maisons Virlanie sont capables de croire en un avenir meilleur.

  Virlanie: Depuis combien de temps travaillez-vous auprès des enfants de la Fondation?

Lady : J’ai commencé à travailler à Virlanie, il y a maintenant 4 ans. Au sein de notre service, la dynamique d’équipe est vraiment incroyable et s’engager pour les enfants rendent ce poste passionnant, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.
Bianca : Je suis sur le point de fêter mes 5 ans de service à Virlanie. Je travaille à mi-temps auprès des jeunes filles de la maison Elizabeth. Je les adore. Elles n’ont pas eu un passé facile et certaines d’entre elles montent des marques de coups ou scarifications, mais notre rôle est de les aider à se reconstruire, retrouver une estime de soi et pouvoir faire confiance.
Lady : Au sein de Virlanie, notre équipe observe et suit le développement de chaque enfant d’une manière globale. Tu ne peux pas te restreindre à de simples observations et à une réponse purement physiologique de leurs problèmes. Si tu as la possibilité d’en faire plus, pourquoi ne pas le faire ? En tant que psychologue, nous prenons en compte le passé traumatisant, les différentes expériences vécues par les enfants et l’impact que cela engendre sur leur développement. C’est conscient de toutes ces informations, que nous sommes, par la suite, capables de les aider convenablement.

Virlanie: En tant que psychologue, quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

Lady : Etre psychologue peut être éreintant sur le plan émotionnel, il peut également être compliqué d’établir un suivi constant et d’évaluer les progrès de chaque enfant.
Bianca : En y réfléchissant bien, l’une de mes principales difficultés, c’est l’attente. Je m’occupe surtout d’adolescents et donc, je me dois d’attendre qu’ils soient prêts à mettre des mots sur leurs sentiments de plein gré. Un autre obstacle est le fait que beaucoup des enfants à Virlanie sont en retard pour leur âge. Cela implique qu’ils n’ont pas souvent la maturité, la capacité de réflexion ni les moyens de s’interroger ou de faire une introspection d’eux-mêmes.

 

Virlanie: Le tableau ne peut pas être totalement noir, quels sont les moments magiques qui vous poussent à continuer ? Pouvez-vous en partager quelques-uns ?

Bianca : C’est une véritable victoire lorsqu’un enfant qui était réservé, distant et froid, ou qui avait de réelles difficultés à s’ouvrir sur le plan émotionnel, vient me voir pour se confier et me demander de l’aide ou un conseil. Cela peut également être un mot de remerciement ou de gratitude car ils ont conscience de leur propre progrès. Un simple merci a vraiment le pouvoir d’effacer tracas et stress d’une journée.
Lady : La chance de venir en aide à d’autres est vraiment un point essentiel dans ce travail. De plus, pouvoir aider tous ces enfants, me permet de garder foi en l’espèce humaine. Voir leur force et leur persévérance face à l’adversité, me pousse à apprécier d’avantage la vie.
Bianca : En fait, beaucoup d’enfants recueillis au sein des maisons de Virlanie ont une image très négative d’eux-mêmes. Lorsque l’enfant reprend peu à peu confiance en lui-même et commence à se redéfinir d’une manière plus neutre, voire positive, c’est valorisant pour nous.
Lady : C’est aussi un réel privilège de pouvoir travailler avec des personnes qui ont un même état d’esprit, une même passion et le désir de s’engager auprès des enfants. Au sein du programme, la cohésion d’équipe est incroyable et cela nous permet de vraiment avancer dans notre travail.
Bianca : Oui, c’est vrai. Nous sommes vraiment soudées et chacune souhaite le meilleur pour chaque enfant. Dans l’ensemble, nous prenons tous notre travail très au sérieux et nous donnons notre maximum. (Et nous le faisons dans la joie et la bonne humeur – on se taquine et se moque de nous-mêmes quotidiennement-).

Le programme psychologique est l’un des programmes essentiel consacré au bien-être et à l’épanouissement des enfants. Par son approche humaine et personnalisée, ce programme permet aux enfants de la Fondation de se redéfinir et se voir en tant qu’individu et non plus en tant qu’un objet. Il y a de nombreux programmes mis en place au sein de Virlanie qui viennent en aident aux besoins des enfants, et le programme psychologique est l’un d’entre eux.

FAITES UN DON : Soutenez ce programme ! 
Si vous désirez soutenir l’effort quotidien produit par l’équipe de psychologues de la Fondation dans leur démarche auprès des enfants, contactez-nous à l’adresse suivante : [email protected]. Vous pouvez également en découvrir plus sur le programme en cliquant ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published.